FANDOM


1 846 Pages

Pour une série pour enfants, désormais une série pour jeunes adultes indécente, je reconnais que j'ai été bluffée par Sonic Forces. Dès que j'ai joué une petite partie, une énorme vague de sensations de déjà-vu s'est emparée de moi, me ramenant au temps où j'avais joué à Sonic Heroes. Plusieurs traces des jeux qui m'ont le plus marquée me sont réapparues, comme un retour en arrière éveillé. Sauf que, bien sûr, tout ça serait trop beau pour que cela se produise…

Points positifs

Les niveaux vont de courts a moyennement courts et n'en demeurent pas moins agréables. Les musiques sont superbes, la difficulté est correcte et la durée de jeu repose principalement sur les missions et autres étapes quotidiennes à résoudre en ligne. Ce que j'ignore encore, c'est s'il est bien possible de jouer en mode multijoueur local. Pour un antagoniste, les attentes au sujet d'Infinte sont à leurs comptes, il est « cool » et ténébreux, exactement comme l'objectif de sa création, avec un petit brin de charisme par sa façon de parler et sa gestuelle plutôt digne d'un acteur de théâtre. Le mode de jeu de l'Avatar rappelle vaguement celui d'Amy Rose et est équilibré entre force et vitesse. Il est une sorte de Mii version Sonic x Playstation 4. De plus, l'identité standard de l'Avatar en tant que loup me laisse une vague réminiscence de Sonic the Werehog, transformation lycanthrope de Sonic dans Sonic Unleashed.

On redécouvre des opus qui ont marqué l'esprit des fans de la série, tels que Sonic Heroes, Sonic Unleashed, Sonic Colours, Sonic Lost, et Sonic Generations.

Points négatifs

L'ajout de l'Avatar appuie sur le thème principal de Sonic Forces, la réalité virtuelle, et évoque que le joueur est en proie à l'effet du Rubis Fantôme. Car cela enfonce la réalité dans la fanfiction, obligeant tout fanatique à oublier ce qu'ils sont, qui ils sont et d'où ils viennent. Pour ma part, c'est devenir comme Infinite ou oublier sa propre identité. Elle irait parfaitement sur la Nintendo 3DS, justement parce que la PlayStation n'est pas la Wii et se limite au fantastique.

Le côté merveilleux comme on connaît dans les tous premiers Sonic, même dans Sonic Generations, est totalement absent, les niveaux s'étendent à deux minutes, appyant sur la piètre difficulté (même en mode difficile) et la longévité des niveaux. Puisque le sujet se centre entièrement sur le sentier de la guerre, présenter cet aspect réaliste de l'univers dans lequel les jeunes enfants vivent revient justement à les priver des rêves et d'emplir leurs têtes de cauchemars qui effaceraient leur goût de vivre. Sans oublier que le Wispon éclat et le Wispon éclair, c'est jouer avec le feu ! Imaginez un enfant avec une arme à feu, quelle serait votre réaction, sérieux ? Sonic Team devrait sérieusement revoir ça.

Au sujet de Sonic classique, il est où le Mania dans tout ça ? Et l'observer comme un Sonic dimensionnel brise la réalité de son origine, que Sonic classique n'est pas le Sonic d'aujourd'hui, ou que le passé n'a jamais fait partie du présent ou n'est qu'une réalité virtuelle. Pour ma part, il s'agirait bel et bien du Sonic de Sonic Generations, puisque Sonic appuie qu'il ne l'avait pas vu depuis « des générations », juste que les époques qui séparent appuient que le passé n'est plus que l'ombre du présent. Ou alors, il s'agirait d'un Sonic du passé virtuel et créé par le Rubis Fantôme.

Conclusion

Comme les Looney Tunes, Sonic Forces n'est ABSOLUMENT pas un jeu destiné à un public bas-âge (PEGI +7), déjà pour intégrer un personnage déjà jeune adulte comme Sonic, et surtout pour recevoir l'image cauchemardesque qu'est la désolation provoquée par la bêtise humaine. Puisque tous les personnages vivent uniquement dans un cercle entièrement adulte, c'est logique que Sonic Forces soit destiné à un public en âge de comprendre les mœurs adultes, soit à l'âge de 12 ans minimum, et compte tenu de l'atmosphère, du sujet, et de la violence aussi bien physique que psychologique que l'on découvre dans le jeu.

Sonic Forces n'est certes pas un chef-d'œuvre comme bien d'autres jeux Sonic, mais ce n'est nullement un échec. Retrouver des souvenirs est un point culminant qui peut pousser à apprécier le jeu. La note personnelle maximum que j'attribuerais à Sonic Forces est 65/100 (13/20), soit un chouilla au-dessus à Sonic Heroes.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .